Les coliques de bébé : ce qui a apaisé Lola

 

 

 

Les coliques…Probablement les périodes les plus douloureuses que Lola ait connue (et nous aussi par la même occasion).

Je vais donc vous partager mes astuces et conseils, car après avoir essayé 3600 solutions nous avons trouvé les bonnes alternatives à ce problème.

"Chaque bébé est différent, mes solutions ne sont peut-être pas
 adaptées à tout bébé"

D’après mes recherches, les coliques apparaissent dès la naissance jusqu’aux 5 mois de vie du bébé. Ces maux surviennent généralement le soir, ce qui était le cas de Lola. Les coliques sont dues à l’immaturité du système digestif à la naissance. L’enfant a le ventre gonflé, les mains  crispées, les genoux repliés sur le ventre.

On parle de coliques lorsque le bébé pleure plus de 3 heures, plus de 3 fois par semaines pendant 3 semaines ou plus.

 

Mon Expérience

Lola a commencé à avoir des coliques dès son premier jour de vie. C’est à la maternité, qu’une sage femme nous a fait constater que Lola présentait les symptômes types de coliques : elle se tordait de douleur, avait le ventre dur, et ça seulement le soir à partir de 19h00 jusqu’à tard dans la nuit …

J’avais toujours entendu parlé qu’un bébé qui allaite n’avait pas ou peu de coliques. Et bien si, je vous assure ça arrive !

J’ai donc fait attention à ce que je mangeais : pas de produits laitiers notamment la vache, les boissons à base de caféine et de théine. J’ai testé ce processus pendant quelques semaines (il faut 4 à 5 semaines pour que toutes traces de produits laitiers soient absorbées). Et bien résultat… Toujours des coliques.

Ce n’était donc pas ça la solution..

Bon… Quoi faire ?

Parce qu'en attendant, les pleurs du soir étaient toujours présents. 
De 19h00 à 4h voire 5h00 du matin.... On vivait à l'envers.

Il était inenvisageable de la laisser pleurer, dans son coin, comme le conseille mamie Paulette ou bien la copine Julie. Car plus on répond aux pleurs des bébés, plus on les porte, plus on les console, et moins ils pleurent.

Je me suis donc renseignée sur internet, sur les applications de mamans, sur les témoignages de certains parents.

J’ai ensuite pris rendez-vous chez un étiopathe sur le conseil d’une amie pour qui cela avait marché pour son fils. Suite à ce rendez-vous :

Lola avait la cervicale droite de déplacée, ce qui n'aidait pas lors de la prise 
du sein paraît-il.

Le monsieur m’a dit d’attendre plusieurs jours avant de voir la différence. Quelques jours sont passés et ça s’est calmé pendant une semaine. Puis c’est revenu ..

Je n’en pouvais plus de la voir souffrir comme ça chaque jour, je me posais un milliard de questions, mon conjoint qui perdait patience ne sachant lui non plus quoi faire.

Ce qu’on a essayé :

  • Rendez-vous chez un ostéopathe : lors de l’accouchement, il se peut que des tensions se soient créées. Cela n’a marché qu’une semaine pour nous.
  • Calmosine : une « boisson » à base de plantes censée soulager les maux de ventre du nourrisson. Cela ne fonctionnait que quelques heures. Le produit se conserve au frigo et peu de temps, et puis ça coûte cher (12 € le flacon).
  • Les massages à faire sur le ventre en massant dans le sens des aiguilles d’une montre avec la paume de la main, de préférence avec une crème adaptée dans une pièce suffisamment chauffée pour que le bébé n’ait pas froid.
  • Porter bébé en écharpe : effectivement ça fonctionnait mais pas sur le long terme, ça l’énervait au fur et à mesure.
  • La bouillotte sur le ventre : une catastrophe, ça n’a pas du tout fonctionné pour Lola.
  • Évacuer ses gaz en faisant le pédalo, en relevant ses jambes vers le ventre.
  • Emmailloter Lola dans un lange comme les esquimaux.

Quand je vous dis qu’on a tout testé …

Et là, miracle !

Après avoir surfé des heures et des heures sur le net ( j’avais le temps vous allez me dire de 19h00 à 5h00…), j’ai aperçu que des personnes avaient testé la chiropractie.

Qu’est ce que c’est : selon doctissimo : Elle vise à traiter les douleurs liées à la colonne vertébrale et les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur (troubles du système musculaire et squelettique). Elle repose principalement sur des manipulations vertébrales et des mobilisations des  articulations.

Je me suis donc renseignée sur les professionnels autour de chez moi. J’en voulais un qui était bien noté, bien vu par les clients. Je suis tombée sur celle-ci.

J’avais 15 jours de délai d’attente. On prend donc son mal en patience.

Le jour J arrive, elle manipule Lola.

D'après elle Lola avait toujours les cervicales de déplacées, 
un frein de lèvre puis le palet côté gauche trop enfoncé 
par rapport au droit ce qui n'aidait pas la succion au sein.

Elle a donc remis tout cela en place. Elle m’a rassurée, puis donné des conseils par la suite comme tester le julep gommeux, l’homéopathie, et les probiotiques comme Biogaïa. La séance m’a couté 55 euros. Je la recommande !

Au bout de quelques jours nous voyons la différence. Les semaines passaient et tout rentra dans l’ordre au fur et à mesure du temps.

Nous sommes retournés la voir 3 mois plus tard pour un contrôle, elle avait toujours quelques petites tensions mais c’était minime.

Ma solution

  • La chiropractie a donc fonctionné pour Lola.
  • Puis j’ai donné pendant quelques semaines (jusqu’à ses 4 mois) Biogaïa en dehors des repas, 5 gouttes par jour. Cela me côute une 15 aine d’euros par mois.

  • L’homéopathie Colocynthis 5 CH ou Dioscorea 5 CH à donner en dehors des repas, à faire fondre plusieurs fois par jour à raison de 4 granules.

  • J’ai changé les gouttes ZymaD par Pediakids car cette marque là favorisait les coliques. Pediakids n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Nous voilà soulagés, nous pouvons enfin profiter pleinement des sourires de notre petite belette.

 

Si vous avez eu recours à d'autres astuces qui ont bien soulagé 
vos bébés n'hésitez pas à les partager ci-après en commentaires.