Lanzarote en 4 jours

Du soleil comme s’il en pleuvait… Une île parmi les 7 îles des Canaries, Lanzarote a comme atout principal : le beau temps. Il fait beau et chaud à chaque période de l’année. Alors pourquoi pas poser vos valises pour quelques jours de vadrouille ?

Lanzarote en quelques mots c’est : des terres volcaniques spectaculaires, un climat doux toute l’année, un charme particulier pour ses villages pittoresque, son architecture et son art, puis ses belles plages où l’on peut pratiquer les sports nautiques.

À savoir avant de partir :

  • Un décalage horaire d’une heure (en moins) par rapport à la France
  • Paiement en Euro, le plus souvent en carte. Attention, ils utilisent beaucoup le sans contact alors n’hésitez pas à leur dire dès le départ si vous ne souhaitez pas l’utiliser !
  • Prévoir de bonnes chaussures de marche et des chaussures d’eau pour les plages
  • Prévoyez des tenues chaudes pour la journée. Pour le soir, quand le soleil se couche le froid peut vite tomber.
  • L’île est en général très propre, attention où est ce que vous mettez vos déchets ! Triez-les.
  • Les petits encas, pains et eaux sont facturés, n’hésitez pas à les refuser dès le départ si vous n’en souhaitez pas
  • Leurs plats sont excellents mais beaucoup huilés et salés
  • L’eau du robinet peut vous donner des maux de ventre, prendre de préférence de l’eau en bouteille
  • La plupart des hôtels proposent le petit-déjeuner
  • Les Canariens sont très catholiques, vous ne pouvez pas visiter d’églises
  • Comme en France vous trouverez des radars automatiques contrôlant la vitesse, ceux-ci sont bien cachés. Respectez donc les limites de vitesse
  • Vous trouverez des boutiques de souvenirs d’Aloé Vera, de sels, de rhums

Avion :

Vous trouverez des prix intéressants en partant de différentes villes de France, avec des compagnies low-cost à prix intéressants. Nous avions payé environ 60 € aller-retour de Bordeaux à Lanzarote avec la compagnie EasyJet.

Pensez à n’avoir aucun objet dangereux ou inflammable et d’avoir des contenants d’en dessous de 100 mL si vous avez un bagage en cabine

Se loger :

J’avais réservé le logement trop tard je n’avais donc pas énormément de choix. Il ne restait plus que des logements situés au sud de l’île vers Playa Blanca. Nous avons payé environ 200 € pour 2 personnes pour 5 nuits sur Airbnb. Un logement avec piscine et petit déjeuner.

Si vous êtes adeptes des stations balnéaires et de petites soirées bien arrosées je vous conseille de réserver vers la Playa Blanca.

Le mieux est de réserver au nord de l’île car le paysage y est plus propice et les plus beaux lieux de visite se trouvent dans le nord.

Réservez sur Airbnb ou Booking vous y trouverez votre bonheur :

Lien pour votre première réservation Airbnb pour gagner 25 € de réduction : ici

Lien pour obtenir 10 % de remboursement sur votre réservation booking : ici

Se déplacer :

Sans voiture il est difficile de se déplacer et donc de visiter l’île. Il est ainsi conseillé de louer une voiture. Les prix de location sont bas : à partir de 10 € par jour ! La meilleure agence de Lanzarote est Autoreisen, une agence sérieuse et attractive. Elle a comme avantages d’avoir : paiement avec carte de crédit ou débit, sièges enfant et élévateurs gratuits, conducteur secondaire/deuxième conducteur inclus dans le prix, assurances sans franchise incluses.

Nous avions une Seat Ibiza pendant 5 jours au prix de 58 €.

Prenez bien en photo chaque rayures ou pocs car si jamais l’agence se retourne contre vous, vous avez une preuve que ce n’est pas vous qui aviez causé le ou les dégâts.

Ps : Si vous prenez une Seat Ibiza la marche se fait en poussant vers le bas et les feux ne se trouvent pas sur le volant mais sur une commande près de la porte côté conducteur. Je dis ça car nous étions incapable de savoir au début ahah

À visiter :

Programme de notre première journée

Ce que je vous conseille de visiter :

Temps de visite : une demi-journée (une journée si on veut faire de la plage)

Les salines de Janubio : Elles constituent une source traditionnelle de travail et d’activité. Selon l’évaporation, les salins prennent des teintes différentes. Elles étaient autrefois utilisées par les conserveries de poissons et aujourd’hui pour les sels de cuisine. On y va pour le plaisir des yeux (chaque case à sa couleur différente).

Los Hervideros : Longez la côte sauvage pour admirer les falaise rocheuses en direction du nord. Vous verrez de façon spectaculaire la mer se taper contre les rochers. Ce sont en réalité des calanque de lave.

Charcos de Los Clicos : À voir quand il y a du soleil sinon il n’y a pas d’intérêt. Vous verrez différentes palettes de couleurs autour de vous. Un peu plus loin se trouve la crique de El Golfo, nous n’avons pas pu y aller car celle-ci était bloquée.

Plage de Papagayo : Sur google maps il vous mettra quelques minutes pour y aller. Sauf qu’il nous n’avait pas spécifié que ce n’était pas une route mais un chemin de sables et de cailloux donc difficile à pratiquer en voiture. Mais cela en vaut le coup d’œil car la plage est magnifique ; idéal pour rester un après-midi à faire la crêpe sur sa serviette.

Ce qu’il y a à visiter mais qui n’est pas fabuleux :

Nous n’avons pas fait le parc de Timanfaya, on en avait entendu parlé et il paraîtrait que cette visite ne soit pas la plus fabuleuse. Vous payez 9 € à l’entrée (attention l’entrée payante n’est pas par voiture mais bien par personne présente dans le véhicule !) pour faire une dizaine de km à bord d’un bus. Si c’est pour ne voir que des montagnes et de la route des volcans, non merci. Autant prendre sa voiture et aller plus loin pour avoir le même paysage. De plus, il est impossible de descendre puisque le bus ne s’arrête pas ! Génial pour prendre des photos…

Autrement le circuit peut se faire à dos de dromadaire… les pauvres bêtes franchement ça nous a fait mal au cœur. Attention ceci est plus un attrape touriste qu’autre chose!

crédit photo : google

Playa Blanca : C’est une station balnéaire aux jolies maisons blanches et aux volets verts, mais ça s’arrête là. On y va plus pour se détendre, pas pour visiter. Cependant, de bons restaurant s’y trouvent !

Où se restaurer :

Je vous conseille de vous restaurer à El Golfo, vous trouverez plusieurs rues avec des restaurants. Nous avions mangé à Mar Azul en bord de mer où nous avons pu déguster du calamar, du poulpe et du poulet aux légumes. Attention leur cuisine est salé, extrêmement même. Le service est rapide et est de qualité !

Programme de notre deuxième journée :

Ce que je vous conseille de visiter :

Prévoir une journée entière pour faire toutes ces visites

Mirador Del Rio : Ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00

Mirador Del Rio est un point de vue situé au Nord de l’île en face des îlots Montana Clara et Alegranza. Vous pouvez admirer ce point de vue en rentrant dans le restaurant (entrée payante de 4€50 pour les adultes et de 2€25 pour les enfants). Personnellement, nous avons préféré ne pas payer l’entrée et admirer le point de vue quelques mètres plus loin, vous y verrez la même chose et gratuitement !

Le restaurant servait autrefois de base militaire afin d’empêcher que des ennemis ne débarquent sur l’île. Elle sert désormais de restaurant. Vous aurez une magnifique vue sur les Salinas puis sur les îlots dont je vous ai cité plus haut.

Si le temps n’y est pas prévoyez une veste de pluie ou un coupe-vent

Haria : Situé dans le nord-est, Haria est un village où l’on y trouve des espèces tropicales rares. Vous y verrez des grottes volcaniques notamment la Cueva de los Verdes. Ce sont en fait des infiltrations d’eau et de mer formées dans la grotte.

La Cueva de Los Verdes : L’entrée est de 9€, il s’agit d’une partie souterraine du volcan de la Corona. La visite s’étend sur 6 km et un guide vous parle en Espagnol ou en Anglais. Il y a un départ de visite toutes les 10 minutes avec une 30aine de personnes. Le guide vous réserve une petite surprise à la fin, je ne vous en dirais pas plus c’est à vous de le découvrir !

Les photos y sont interdites mais les visiteurs le font quand même sous le regard du guide qui ne dit pas non pour autant.

L’aménagement de la grotte est magique mais le bruit du groupe gâche la splendeur du site. Un attrape touriste cette visite !

Je vous conseille de vous balader dans le village de Haria pour observer l’architecture des maisons et faire le marché d’artisanat situé sur la Plaza Leon y Castillo chaque premier dimanche du mois.

El Mojon : Un arrêt que nous avons découvert lorsque nous allions direction Famara, non indiqué sur notre guide du routard. Plus précisément Monumentos de Pietras, j’ai essayé de chercher sur google des explications sur quand et comment ces pierres ont été installé sur le site, en vain, je n’ai pas eu de réponses. Je vous conseille tout de même de vous y arrêtez, cela me fait penser au Colorado aux Etats-Unis.

Famara : La plage où se retrouvent les surfeurs pour y défier les redoutables vagues ! Cette plage est tout de même un incontournable à faire mais méfiance elle reste quand même sauvage.

Il est possible de louer des VTT et des planches de surf dans les magasins situés au village de Caleta de Famara

J’ai trouvé que ce n’était pas la plus belle plage de l’île mais elle reste dans le top 3 des plus belles plages

Où se restaurer :

Nous avions déjeuné au restaurant El Amanecer, situé à 10 minutes de la visite de la Cueva de Los Verdes, à Arrieta. Un restaurant typique au prix relativement intéressant. Nous avons goûté les tortillas puis le thon cuit à la planche. Un délice ! Accompagné d’un apéro chacun (sans alcool), le tout pour un total de 18€ à deux. Leurs assiettes sont bien consistantes.

Ce qu’il y a à visiter mais qui n’est pas fabuleux :

Cueva de los Verdes et Los Jameos del Agua : Je vous en parlais plus haut, mais en réalité l’entrée est cher pour ce qu’on va y voir. C’est pour moi un endroit commercial, les sites ne justifient pas les prix de l’entrée. Si il y a un des sites à choisir ce serait la Cueva de Los Verdes, l’entrée est moins chère que les Jameos Del Agua

Mirador Del Rio : Marchez plus loin pour y admirer la même vue que celle du restaurant. Continuez sur la route à droite du parking en longeant la côte, en voiture ou à pied.

Programme de notre troisième journée :

Direction le centre de l’île et la côte ouest pour cette dernière journée de visite .

Temps de visite estimé : une demi-journée, voire une journée si vous voulez profiter de la plage et des boutiques

Ce que je vous conseille de visiter :

Volcàn Del Cuervo : Une visite facile à faire, en famille, entre amis ou en solo. C’est une petite randonnée de 1 heure, où vous faites le tour d’un volcan en commençant par marché au milieu de son cratère. Le paysage lunaire est impressionnant ! Des panneaux tout au long du parcours sont implantés pour vous faciliter la visite et comprendre l’histoire du volcan. Dommage, ce n’est pas écrit en français.

Préférez faire la balade en baskets et non en sandales ou tongs, vous rencontrerez pas mal de cailloux tout au long de votre chemin.

Si vous avez des enfants, je vous conseille de faire la visite en matinée ! Vous ne trouverez aucun coin d’ombre si les fortes chaleurs de l’après-midi s’installent.

Une de mes attractions préférées de tout le séjour

Monumento Al Campesino : un petit village rendant hommage aux paysans où se concentrent un restaurant et une maison-musée. C’est plusieurs maisons construites dans le style typique de l’époque avec une cour intérieure. Vous trouverez une sculpture de César Manrique à l’entrée du village. La visite se fait rapidement mais elle reste jolie et agréable pour y faire des photos. Il y a un petit parking.

La route des vignobles : un paysage que vous ne pouvez pas louper lorsque vous êtes au centre de l’île. La vigne est différente de chez nous : elle pousse au ras du sol grâce à des picons. Les murs servent à protéger la plantation du vent fort de l’île.

Si il vous reste un peu de temps devant vous, allez visiter une Bodega et découvrir la culture des vignes de Lanzarote comme La Geria .

Ce qu’il y a à visiter mais qui n’est pas fabuleux :

Arrecife : Si vous louper cette étape ce n’est pas un drame. C’est joli mais ennuyant, à part le lac il n’y a pas grand chose à faire … Une balade plutôt reposante vous est proposée.

Puerto Del Carmen : C’est la station balnéaire la plus prisée de l’île. Autant dire que du monde il y en a… La ville est principalement constituée de boutiques et de locations pour les touristes. Pour les fêtards, cette ville est faîtes pour vous !

Cet article touche à sa fin. J’espère vous avoir bien éclairé sur votre prochain voyage à Lanzarote. Et si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser. Sur ce, bon voyage !

Noémie- La valise de nono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *