Être maman m’a transformé…

Aujourd’hui, c’est à ciel ouvert que je me confie à vous. On est loin des articles de voyages ou conseils en tout genre. Non non, si aujourd’hui je vous écris c’est particulièrement pour vous dévoiler une partie de mon intimité sur le sujet qui me touche depuis bientôt deux ans : être maman.

Être maman, je l’ai voulu depuis les premiers mois de ma relation avec mon conjoint. Car au fond de moi je savais que ce serait lui le futur père de mes enfants. Je ne me suis pas trompée ! Nous nous sommes rencontrés jeunes, et l’insouciance faisait que c’était impossible de devenir parents aussi jeune.

Les années passent, et l’envie d’être maman s’est exaucée ! Le 29 janvier 2018, un petit être se cachait sous mon nombril sans que je le sache.

Comment ai-je su que j’étais enceinte ?

C’est simple j’étais réglée comme une horloge, tous les mois à la même date à la même heure mes règles arrivaient. Le 13 février 2018, jour de mon anniversaire, le plus beau et le plus « étrange » des cadeaux que la vie ait pu me faire : Être maman !

J’ai vécu la plus belle des grossesses qu’il soit

Donc si aujourd’hui vous me demandez comment ai-je vécu ma grossesse, vous aurez juste à voir que dans mon regard des étoiles y apparaissent. Pas de nausée, pas de vomi, pas d’alitement. En revanche, quelques moments de fatigue et de mal de dos. J’ai savouré chaque jour passé avec mon petit colocataire ou plutôt ma colocataire !

Ce que je ne savais pas, c’est à quel point cela me changerait, moi !

Je savais que le plus beau et le plus dur à la fois allait arriver dès les premières secondes de vie de bébé. J’avais entendu différents témoignages de par mes proches. Le premier moment difficile fut le séjour à la maternité : 24h sans manger ni boire, dormir 8h en 3 jours. Adieu l’intimité ! Les premières heures de vie de Lola m’ont changées, c’est à ce moment là que ma vie d’adulte commença. Heureusement, j’avais une équipe médicale du jour au top ! Une famille et mon chéri pour me soutenir.

À ce moment-là, je pense avoir eu un baby-blues, je n’avais qu’une hâte c’était qu’on me laisse tranquille, moi, mon chéri et mon bébé. Je pleurais sans cesse la nuit. Les adultes ont aussi les pleures de décharge la nuit ? Jamais je n’aurai pensé ça de moi, je ne contrôlais plus rien.

Enfin arrivés à la maison, j’ai pu profiter de ma fille et de mon chéri. L’avantage c’était que mon conjoint ne travaillait pas, je m’estime heureuse car tous les papas ne profitent pas autant que lui a profité !

Mais je ne pensais pas que le plus dur allait arriver : aider bébé à s’endormir pendant de longues heures en chantant « bateau sur l’eau ». D’ailleurs le cododo m’a beaucoup aidé sur ce point-là, je vous invite à lire mon article sur ce sujet : cododo

Soulager les pleurs de bébé à cause des coliques du nourrisson : un passage de quelques semaines intenses. Nous avons d’ailleurs trouvé les solutions adaptées à Lola. Par ici les astuces

Mais aussi passer du temps au fourneau pour qu’au final bébé ne mange rien, jongler entre les lessives et le ménage. Ah, puis autre chose : ne pas oublier son conjoint mais aussi soi-même !

Être maman c’est :

Se découvrir différente, j’ai l’impression aujourd’hui de me découvrir, de faire connaissance avec une partie de moi encore inconnue il y a 2, 3 ans. Parfois c’est aussi se découvrir une nouvelle facette. Ma vision de l’éducation a totalement changé mes points de vue.

C’est aussi apprendre à se faire confiance, à se répéter oralement que rien n’est dramatique, que rien n’est contrôlable. Beaucoup de mes principes de départ se sont envolés, car oui mon état d’esprit a changé !

Être maman c’est aussi se remettre en question chaque minute, heure et jour… Ma volonté de bien faire est constante. Bref, cela m’a appris à accepter l’échec !

Être une maman : comment cela est perçu par les autres ?

Être maman c’est aussi savoir encaisser certains « conseils », préjugés des autres. C’est aussi entendre que certains de tes choix ne sont pas respectés. Parfois, c’est dur d’écouter son instinct, de balayer les personnes polluantes. Ça a été le plus dur pour moi d’ailleurs !

Combien de fois les remarques des autres m’ont blessées, m’ont fait pleurer, ont même remis en doute certains de mes choix ? Je n’ose même plus les compter…

Dîtes vous bien que chaque personne à son mode de vie : ses idées, ses points de vue. Comparer, encore et encore c’est ce que font beaucoup de parents. Un vrai ennemi mental !

Il ne faut pas oublier que les êtres humains sont différents, pas vrai ?

Le soutien de mon conjoint et de certaines de mes amies et famille m’ont aidé à relever la tête et à me créer un bouclier face à de mauvaises personnes. Je n’attends rien des autres, puisque ma famille passe avant tout.

Le cercle d’amis s’est rétréci, je ne vais plus courir après ceux qui n’en valent pas la peine. J’ai été déçu de certaines personnes, mais ça fait partie du jeu après tout !

Cet article touche à sa fin. Je n’ai qu’une phrase à dire à vous, parents ou futurs parents : être une maman sereine pour un bébé serein !

4 Comments

  1. ExoRank

    Awesome post! Keep up the great work! 🙂

    Répondre
    1. r13-noemie_

      Oh thank’s 🙂

      Répondre
  2. AffiliateLabz

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

    Répondre
    1. r13-noemie_

      Oh thank’s 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *